17
le meilleur des sorties pour enfants

On a testé l'animation "mini-gabier" sur l'Hermione... et on est prêt à embarquer ;)

On a testé l'animation "mini-gabier" sur l'Hermione... et on prêt à embarquer ;)

Grand moment pour les 5 kidi-reporters du jour qui ont eu la chance de tester l'animation mini-gabier proposée par l'Hermione sur le site de l'Arsenal des Mers !
Apprendre à hisser la grand-voile, à manipuler les cordages ou à barrer la roue... Autant vous le dire, ils ont A-DO-RÉ, et la navigation en mer à bord d'une frégate du XVIIIe siècle n'a presque plus de secrets pour eux !

Dans les starting-blocks...

Dans les starting-blocks...

À peine arrivés sur le site de l'Arsenal des Mers, tout le monde se précipite pour voir l'Hermione, toujours majestueuse avec ses couleurs lumineuses... En attendant de pouvoir monter sur le fameux bateau, nous attendons notre guide avec une certaine effervescence. ce n'est pas tous les jours qu'on monte sur la réplique d'un voilier du XVIIIe siècle !

C'est Mathilde qui va "former" Mae, Quentin, Eléna, Sacha et Gaël, nos 5 kidi-reporters agés de 9 à 12 ans, à devenir de vrais gabiers ! Et elle s'y connait Mathilde, puisqu'elle fait partie de l'équipage et a déjà navigué sur l'Hermione !

On commence par un jeu des 7 différences grandeur nature !

On commence par un jeu des 7 différences grandeur nature !

Tout de suite, Mathilde capte l'attention des kidi-reporters avec une maquette de l'Hermione. Le but : bien l'observer pour retrouver les différences avec le vrai bateau qui nous attend dehors.

On apprend déjà beaucoup de choses tout en observant : le bateau mesure 47m tout en haut du grand mât, l'équivalent d'un immeuble de 16 étages. Donc pour être gabier, 1ère condition "ne pas avoir le vertige", hé oui, ça ne s'improvise pas ! On apprend aussi quelques règles de base, comme repérer la proue de la poupe (arrière), et de langage pour savoir si babord est à droite ou à gauche (on vous laisse chercher...)

Et maintenant, hissez la grand-voile moussaillons !

Et maintenant, hissez la grand-voile moussaillons !

Avec 250 cordages différents (et un nom pour chacun), il est indispensable de savoir les manoeuvrer. Nous nous dirigeons donc vers la maquette au 1/5e de la grand-voile, qui est d'ailleurs celle utilisée pour la formation des gabiers (les vrais !).

Les reporters se donnent à fond pour tirer les cordages, hisser les voiles et "larguer les cordages", "manoeuvrer le cabillot", "surveiller que la corde file dans la poulie"...  Ils restent très attentifs aux précieux conseils de Mathilde car ils se rendent vite compte qu'il ne s'agit pas juste de tirer sur quelques cordes, mais qu'il est indispensable de bien se coordonner pour manoeuvrer correctement.

Il faut serrer la voile, le gros temps arrive !

Il faut serrer la voile, le gros temps arrive !

De gros nuages noirs se pointent à l'horizon, c'est le moment de "ranger" la voile pour ne pas qu'elle s'abime et qu'elle se trouve prise dans des vents forts. En langage marin, ça donne "carguer, puis serrer la voile".

Et on comprend d'autant plus l'importance d'être précis dans ces manoeuvres quand Mathilde nous annonce que la grand voile pèse rien de moins que 500kg sèche, et près d'une tonne mouillée !

"Ho hisse, serrons donc la voile sur la vergue", pas facile car il faut se maintenir en équilibre sur le raban (une corde sous la vergue). Et si la maquette se trouve à cinquante centimètres du sol, quand les gabiers serrent la "vraie" grand voile, ils se retrouvent au dessus de l'eau, toujours sécurisés par des harnais mais ça doit faire un peu peur quand même... C'est l'occasion de rappeler aux enfants que la sécurité est importante pour pouvoir naviguer, même si à l'époque, on ne bénéficiait pas de dispositifs semblables.

On rencontre aussi de vrais gabiers qui s'occupent de l'entretien du bateau

On rencontre aussi de vrais gabiers qui s'occupent de l'entretien du bateau

Tout au long de notre parcours sur le site, nous croisons Elbe et Arnaud qui viennent spontanément nous aider à carguer la voile. Puis tour à tour Eric et Mélanie, équipés de leurs baudriers, qui s'apprêtent à repeindre des parties de la coque.

En effet, en tant que bateau-navigant, l'Hermione nécessite un entretien constant pour le maintenir en état de navigation, contrairement aux bateaux-musées que l'on peut visiter habituellement.

Et le fait de pouvoir cotoyer l'équipage aussi naturellement et de le voir à l'oeuvre participe vraiment à la magie du lieu...

Et arrive le grand moment : apprendre à diriger le bateau avec la barre à roue !

Et arrive le grand moment : apprendre à diriger le bateau avec la barre à roue !

Des étoiles brillent dans leurs yeux, ils vont pouvoir manipuler la roue pour diriger la frégate.

Mathilde désigne Quentin comme veilleur, Sacha et Eléna seront nos deux barreurs et Gaël et Maé les deux remplaçants. Et nous y voilà, le veilleur indique la direction à prendre, le capitaine passe le message à Sacha - le barreur 1 - qui doit s'assurer de la direction sur la boussole avant de tourner la roue.

Et là, comme par magie... tout le monde tourne vraiment car la structure est montée sur verrins  qui permettent de virer à babord ou à tribord en fonction de l'orientation de la barre.

Et maintenant, petit tour sur l'Hermione

Ça y est, l'animation "mini-gabier" est terminée, les reporters sont prêts à partir en mer ! Mathilde nous laisse maintenant découvrir librement le bateau, nous l'explorons du pont supérieur jusqu'aux canons ! On profite aussi d'un petit tour de manège sur le carrousel manuel "la Charente", se trouvant au sol, à tribord de l'Hermione et librement accessible à tous les visiteurs. Notre tour se termine par les ateliers abritant là aussi des artisans travaillant toute l'année sur le site pour l'entretien de l'Hermione : ateliers voiles, forges et aussi la clinique des poulies.

Des kidi-reporters heureux !

Des kidi-reporters heureux !

Après la visite, un petit débrief s'improvise autour d'un goûter bien mérité...

Chacun donne ses impressions et on se teste mutuellement dans la bonne humeur... "Alors, qui se souvient combien pèse l'Hermione ?"

Allez, là je vous le dis tellement c'est impressionnant : plus de 1100 tonnes, oui oui, vous avez bien lu, 1100, soit l'équivalent de 150 bus.

Pour en savoir plus, on vous invite vraiment à aller découvrir par vous-même l'Hermione, fleuron du patrimoine rochefortais, qui a aujourd'hui intégré l'Arsenal des Mers. Nous, c'est sûr, on reviendra !!

Au coeur de l'Arsenal des Mers

Avec l'Arsenal des Mers, plongez au coeur des aventures maritimes.
Vous pourrez :

  • découvrir la fabrication des cordages à la Corderie Royale
  • en apprendre davantage sur le patrimoine maritime au Musée National de la Marine
  • tester vos performances et votre aptitude à l'altitude sur le parc aventure Accro-mâts.
    (attention l'Accrot-mâts a fermé ses portes, réouverture au printemps 2020).

Des visites du matelot sont proposées tous les jours sur l'Hermione, et accessibles en famille pour les enfants dès 6 ans.

// BONNE IDÉE // Des pass mutli-jours existent pour permettre de visiter ces différents sites à votre rythme, sur plusieurs journées.

TARIFS PASS MULTI-JOURS (valable jusqu'au 3/01/2020) :

  • . Adulte : 18,50€
  • . Enfant de 6 à 15 ans : 14,50€
  • . Enfant de - de 6 ans : Gratuit
  • . Famille (2 adultes + 2 enfants) : 57€
  • Billetterie en ligne > Réservez votre Pass ICI

PERIODES D'OUVERTURE :
Le site est ouvert tous les jours jusqu'au 3 janvier 2020, de 14h à 18h (et dès 10h pendant les vacances de Noël).

SITUATION :
>> Où se trouvent l'Hermione et l'Arsenal des Mers : le site de l'Arsenal est situé au coeur de Rochefort, place de la Galissonnière, à 30 mn de La Rochelle et Saintes, 40 mn de Royan, 15 mn de Fouras et 1h30 de Bordeaux et d'Angoulême.

>> En savoir plus sur l'Arsenal des Mers

VOUS AIMEREZ AUSSI
Parce que Kidiklik, c'est justement tester les activités sur le terrain, découvrez nos autres KIDI-REPORTAGES en CHARENTE MARITIME...

Retour haut de page

Kidiklik recrute